Contactez nous

Comment déclarer ses frais de télétravail

11/04/2022
Thumbnail [16x6]

L’Etat a décidé de reconduire les mesures fiscales liées aux frais de télétravail. Revue de détails.
 

Les salariés employés dans une entreprise qui couvre entièrement ou en partie vos frais de travail à domicile ne peuvent pas les déclarer au titre des revenus 2021 car l'employeur a été exonéré d’impôts sur le revenu, dans certaines limites. 

Une exonération limitée à 2,50 euros par jour, 13,75 euros par semaine, 55 euros par mois et 580 euros par ans est prévue par le fisc.

L'employeur doit dissocier ces allocations du reste de la rémunération. Et ce, dans le but de ne pas les comptabiliser dans le montant prérempli des ressources imposables présent sur votre déclaration de revenus. 
 

Par défaut, vous bénéficiez du traditionnel abattement forfaitaire de 10% appliqué automatiquement sur les montants que vous déclarez en traitement et salaires. 

Mais il sera peut-être plus avantageux de déduire vos frais professionnels au réel si vos dépenses non liées au télétravail étaient importantes. 

Ainsi, il faudra calculer le montant total de vos activités professionnelles exercées en extérieur. Mais également, le coût de vos trajets domicile-bureau par exemple, selon les règles habituelles.
 

Une fois la somme calculée, les personnes qui n’ont pas reçu d’allocation au titre du télétravail pourront y ajouter les frais liés à ce dernier. Pareil lorsque les indemnités versées par l’entreprise ne remboursent pas l’intégralité des dépenses liées au travail à domicile, il sera toujours possible de les déduire au réel. Prudence car, dans cette hypothèse particulière, il faut en échange déclarer les sommes reçues – qui deviennent donc imposables – en les réinjectant dans vos salaires.

Pour déduire ses frais de télétravail au réel, il existe deux options. Celle de l’application du même forfait que pour l’exonération des allocations. En somme, compter un coût de 2,50 euros par jour de travail à domicile (13,75 euros par semaine, 55 euros par mois ou 580 euros par an), multiplié par le nombre de jours de télétravail effectués en 2021.
 

La deuxième option revient à calculer le montant exact de tous vos frais de télétravail. Avec la possibilité, donc, d’y intégrer les dépenses de communication, de fournitures et d’imprimés, l’achat de matériel informatique et de mobilier pour vos besoins professionnels. 

Mais également une partie de vos factures d’électricité, d’eau et de chauffage, à condition que tout cela n’ait pas déjà été remboursé par l’employeur. Des règles de calcul au prorata plutôt complexes sont imposées par le fisc. Cependant, il faut pouvoir justifier le moindre centime en cas de contrôle, comme dans toute déclaration au réel. Pour obtenir le détail des dépenses éligibles, les Impôts ont rédigé une notice spécifique, disponible sur leur site Internet.